Ces dernières années ont émergé de nombreuses innovations dans le domaine de la mobilité automobile, avec pour ambition de contribuer à un air plus respirable pour toutes et tous. Les voitures hybrides et électriques réduisent considérablement les émissions de CO2 et de particules fines dans l’atmosphère. Autre phénomène intéressant : les voitures partagées désengorgent les villes, libèrent de l’espace en voirie et allègent ainsi le trafic.

Ces nouveaux modes de mobilité demandent une offre adaptée. C’est exactement ce que propose Interparking. Pour soutenir la transition vers des véhicules moins polluants, nous multiplions les bornes de recharge pour voitures électriques et hybrides dans nos parkings.

965

PLACES POUR VÉHICULES ÉLECTRIQUES

Aux Pays-Bas par exemple, les conducteurs de véhicules propres bénéficient d’un tarif avantageux pour le stationnement grâce à un système de reconnaissance de plaques d’immatriculation. En Belgique, nous nous sommes basés sur la technologie du Big Data pour identifier les zones où la demande était la plus élevée : nous y avons installé de nombreuses bornes de recharge (250 au 31 décembre 2019), sur des îlots réservés et facilement reconnaissables. Les conducteurs peuvent en outre utiliser leur Pcard+ pour recharger les batteries de leur véhicule et profiter d’un des tarifs les plus bas du marché.

En partenariat avec plusieurs acteurs majeurs du secteur du carsharing, nous réservons également des emplacements pour les voitures partagées dans nos parkings.

Interparking défend également le développement de la multimodalité. Nous connectons nos parkings à d’autres modes de déplacement : gares, stations de bus ou de métro, mais également points de location de vélos.